Pages Navigation Menu

Nos dossiers, nos débats et toute l'actualité

Most Recent Articles

Ramadan 2017, fêté par 5 millions de musulmans en France

Posted by on Avr 17, 2017 in Divers | Commentaires fermés sur Ramadan 2017, fêté par 5 millions de musulmans en France

Trois semaines à peine nous séparent de Ramadan 2017. Mois de la prière et du repentir pour les uns, de convivialité et de la joie de vivre pour les autres. En tout cas il est le mois du repos de l’âme et du corps, souvent au grand dam des acteurs économiques à peine sortis du creux de la crise durant la période hivernale.

En quoi consiste le ramadan ? 

Pour les musulmans pratiquants, c’est une occasion de plus pour interroger leurs pratiques religieuses et pour les commerces, un rendez-vous purement économique promettant des ventes incontournables.

De tous les “piliers” de l’Islam, le Ramadan de jadis avait un goût particulier. Le social prenait souvent le pas sur le rituel. La convivialité touchait par sa grâce les communautés non-musulmanes. Même les marginaux avaient leur place grâce aux jeux de cirque et autres cafés chantants.

Ramadan est aussi fait de couleurs et de senteurs… des marchés bruyants aux saveurs de l’orient aux tables savamment achalandées… des disputes futiles, des moments de partage et de convivialité en pleines rues, des découvertes des lieux les plus insolites à partager en famille ou entre amis, des savoureuses recettes à savourer sur la table d’Iftar ou dans la soirée…, au moment, tant attendu, de la rupture du jeûne, à la ferveur des uns et la piété silencieuse des autres…

Le ramadan a-t-il un impact économique en France ? 

Chaque mois de ramadan, l’économie en France marque son plein : des consommations alimentaires excessives, des achats abusifs, des déchets infinis.

D’après une étude effectuée l’an dernier, les ménages durant le mois de ramadan augmente d’environ 50 % et chaque foyer musulman dépense en moyenne six cent euros et redouble ses achats durant ce mois sacré.

Plus de 70 % des musulmans de France, voire 80 %, affirment qu’ils feront le jeûne ce ramadan dès que le Conseil français du culte musulman (CFCM) annonce la date de l’arrivée de ce mois bénis.

Durant le mois de ramadan et dès que le calendrier hégirien annonce la nuit de doute, les musulmans en France l’accueilleront avec joie et convivialité.

De la nuit de doute, à l’Aïd el-Fitr, les musulmans s’engagent à donner lieu à des festivités à Paris et dans toute la France.

 

Read More

Présidentielle 2017 : Les affaires qui tournent autour de Fillon

Posted by on Avr 16, 2017 in Actualités | Commentaires fermés sur Présidentielle 2017 : Les affaires qui tournent autour de Fillon

François Fillon a été depuis quelques mois le sujet d’actualité des médias et la victime de plusieurs attaques médiatiques.

Alors qu’est ce qui est reproché à François Fillon ? Quelle est sa défense et que quels impacts deux semaines avant les élections présidentielles ?

PénélopeGate      

      

Tout commence par une révélation de « Canard enchaîné » le 25 janvier, 2 mois avant les résultats des élections 2017. Ce que révélait l’hebdomadaire satirique français, c’est que la femme de François Fillon, Pénélope Fillon a été rémunérée entre 1998 et 2007 en tant qu’attachée parlementaire de son mari.

L’ex Premier-Ministre, François Fillon a été donc accusé d’avoir employé son épouse comme assistant parlementaire durant 9 ans pour une rémunération totale atteignant les 900 000 d’euros.

Rappelons qu’un assistant parlementaire est employé par un député ou un sénateur pour l’assister dans un travail quotidien et sa rémunération est donc prise en charge par l’Etat.

François Fillon, avait-il le droit d’embaucher son épouse en tant qu’assistante parlementaire et bien en théorie oui, il est tout à fait légal d’employer un proche, mais à deux conditions :

 

  1. La rémunération ne doit pas passer la somme de certain plafond
  2. Cet emploi ne doit pas être dans un cadre fictif

 

A l’Assemblée nationale, ce plafond pour un membre de la famille est fixé à 4700 € par mois et selon le Canard enchaîné, ce plafond n’a pas été respecté par François Fillon, le candidat du parti Les Républicains pour les élections présidentielles 2017.

Emploi fictif de son épouse 

En effet, Fillon avait avoué que sa femme l’avait aidé pour corriger ses discours et le conseiller ou le représenter dans des manifestations, des associations mais n’était jamais son assistante parlementaire.

Le problème, c’est que la défense de François Fillon a été contradictoire à plusieurs reprises. Lors de ses déclarations le 26 janvier, le 6 février puis le soir du 6 février sur son site internet, le prétendant à l’Elysée mentionnait à chaque fois des dates différentes pour le début du travail du Pénélope Fillon.

Une déclaration jugée étrange d’après les derniers sondages effectués, surtout les déclarations Pénélope Fillon il y a quelques années sont en contradiction totale avec les propos de François Fillon.

Dans une interview en 2007 dans un journal Britannique, elle a affirmé n’avoir jamais travaillé en tant qu’assistante ou quoique ce soit de ce genre.

L’emploi fictif de ses enfants 

La deuxième affaire qui touche Fillon, c’est l’emploi de ses deux enfants. Le problème c’est que les deux enfants en question n’étaient encore qu’étudiants lorsqu’ils étaient employés par François Fillon.

Ces révélations ont frappé de plein fouet ses adversaires et déstabilisé le représentant des Républicains à la présidentielle.

En effet, François Fillon a fait de son honnêteté un atout majeur durant la campagne de la primaire à droite face à des candidats comme Nicolas Sarkozy ou encore Alain Juppé qui a déjà été condamné en 2004.

Fillon misait depuis toujours sur l’image d’un candidat honnête malgré ces diverses affaires.  Concernant sa défense, Fillon s’est récemment excusé, mais affirmait qu’il n’a rien fait d’inégal.

 

 

 

 

 

 

 

 

Read More

L’agriculture biologique continue sa montée en puissance en France

Posted by on Avr 12, 2017 in Divers | Commentaires fermés sur L’agriculture biologique continue sa montée en puissance en France

Ces deux dernières années, le marché biologique a enregistré un taux de croissance notable dépassant les sept milliards d’euro. En plein essor, ce projet environnemental s’est adopté par les plus grands restaurateurs en France comme l’entreprise Elior Groupe gérée par Philippe Sale.

Dans la restauration collective, l’utilisation des ingrédients biologiques a augmenté de près de 20 de 2014 à 2016 atteignant ainsi près de 200 millions d’euros de bénéfices.

Les produits bio qui envahissent les supermarchés et qui deviennent une spécialité alimentaire à part entière, intéresse un nombre important de français.

D’après l’AB (l’Agence Bio) plus de 80% des sondés déclarent qu’ils favorisent les repas bio servis à l’école et 70% optent pour une nutrition biologique aux hôpitaux et dans les maisons de retraite.

Quand le bio s’impose dans les restaurations collectives

L’année dernière, les restaurateurs qui suggèrent essentiellement des produits bio ont enregistré des taux de rentabilité incomparable.

En effet, plus que la moitié des restaurateurs servant dans les établissements publics et privés (entreprise, école, institut…) servent du bio une fois par mois.

Par rapport à l’an dernier et celui d’avant, la consommation des produits biologiques a progressé de 40%.

En adhérant au projet bio, les entreprises de la restauration collective pourront à la fois proposer des plats sains et de qualité, contribuer au développement de l’environnement et également remplacer certains produits par d’autres moins chers.

« Nous sommes convaincus que nos convives méritent les meilleurs des mets et que nous avons une grande part de responsabilité face à l’environnement… les fruits et légumes (pommes, carottes, crudités, tomates, salades) et les produits laitiers (yaourts). Pour la majorité des établissements, ces achats sont effectués dans le respect des saisons et en favorisant les circuits courts… » Affirme le responsable du développement et des stratégies publiques d’Elior Group.

« L’Adaptation de cette stratégie écoresponsable et l’engagement que nous avons signé en faveur des aliments issus de la production biologique dans la restauration collective nous permettront de répondre aux exigences d’une clientèle riche et diversifiée et de consommer des produits à la fois bio et locaux », a déclaré Philippe Salle le PDG de l’entreprise de la restauration collective lors du salon de l’agriculture qui a eu lui ce jeudi à Paris.

 

Read More

L’e-santé, un secteur qui gagne du terrain au quotidien

Posted by on Avr 6, 2017 in Divers | Commentaires fermés sur L’e-santé, un secteur qui gagne du terrain au quotidien

De nombreux secteurs d’activité se sont mis à investir dans les nouvelles technologies d’information avec le développement des réseaux internet et l’apparition des objets connectés. Si les secteurs des banques, services et transports ont été parmi les premiers à profiter de ces technologies, la santé s’est également liée à ces innovations en association l’IT à la médecine pour former ce qu’on appelle désormais le secteur de l’e-santé (e-health en anglais).

Les chirurgiens profitent de l’IT

L’introduction de la e-santé dans la médecine s’est faite doucement à travers la réalisation de quelques interventions employant la haute technologie au début jusqu’à cela devient une monnaie courante dans la majorité des traitements médicaux. Le monde de la santé retient particulièrement la date du 7 septembre 2001 où on a assisté à la première opération chirurgicale à distance dans le monde. L’opération connue sous le nom de L’opération Lindbergh a permis au chirurgien français Jacques Marescaux de réaliser une ablation de la vésicule biliaire sur une patiente à Strasbourg depuis son cabinet à New York.

A cette époque, réaliser une telle opération nécessitant une connexion fiable et rapide pour manipuler à distance le robot n’était pas une chose facile. En effet, l’introduction de la haute technologie dans la médecine intéressait plusieurs sociétés du secteur comme le groupe bordelais Acteon,  qui a choisi d’investir dans les appareils sophistiqués d’imagerie médicale et de la chirurgie dentaire. D’ailleurs, l’ex présidente du groupe Lundbeck France s’est fait un nom dans ce secteur avec son orientation pour les nouvelles technologies. « Je veux mettre la force des ingénieurs au service des médecins », déclarait le PDG dans une ancienne interview.

L’e-santé : une affaire du quotidien

Si les technologies d’information ont été réservé au début qu’aux professionnels de la médecine, elles sont désormais démocratisées à tout le monde. L’accès à internet à haut débit a permis la naissance de sites et plateformes qui proposent des consultations, des bilans de santé, des conseils et parfois des traitements contre certaines maladies. Le seul problème dans ce genre d’applications est leur fiabilité. C’est ainsi que de guides médicaux ont vu le jour pour classer ces sites selon leur degré de fiabilité. Dans les années 90’, la certification HONcode est apparue pour identifier les plateformes pertinentes de celles qui essayent de contourner les patients.

L’e-santé s’est encore développée avec l’avènement des smartphones et appareils mobiles connectés. Ces derniers ont permis à leurs utilisateurs d’avoir accès à des applications qui leur proposent un accompagnement quotidien pour garder un œil et améliorer leur hygiène de vie. On parle donc de la m-santé (m-health en anglais).

 

Read More

La période d’observation durant une procédure de redressement judiciaire

Posted by on Mar 23, 2017 in Divers | Commentaires fermés sur La période d’observation durant une procédure de redressement judiciaire

Gérer un redressement judiciaire est la mission la plus recommandée auprès des administrateurs judiciaires, à l’instar de Philippe Jeannerot. Elle aurait lieu quand une entreprise, se trouvant déjà dans des soucis financiers, tombe en situation de cessation de paiements. Son objectif est simple : entreprendre des actions et mesures correctives pour assurer la survie de l’entreprise, c’est-à-dire la continuité de son activité, l’apurement de son passif et le maintien de l’emploi. Pour commencer la procédure, l’entreprise fait objet d’une période d’observation qui pourrait conduire à l’adoption d’un plan de redressement.

Redressement judiciaire : la période d’observation

Après l’ouverture d’une procédure de redressement judiciaire auprès du tribunal de commerce territorial où se trouve le siège social de l’entreprise, cette dernière se voit appliquer une période d’observation d’une durée maximale de six mois, renouvelables à la limite de 18 mois. Cette phase vise à dresser le bilan économique et social de la société tout en lui permettant de poursuivre son activité.

Pendant ce temps, l’administrateur judiciaire désigné par le tribunal pourrait ou bien assister les dirigeants dans la prise des décisions, ou bien prendre le contrôle de la société s’il juge la situation trop critique. Philippe Jeannerot, propriétaire du cabinet Philippe Jeannerot & Associés, estime qu’il ne faut surtout pas « négliger le rôle du mandataire judicaire dans cette période et lui donner plus de responsabilités pour pouvoir sauver l’entreprise.

Durant l’étape d’observation, les créanciers de l’entreprise ne peuvent engager aucune poursuite en justice, ni procéder à des saisies même s’ils ont des décisions déjà obtenues entre leurs mains. Aussi, le cours des intérêts et des majorations seront arrêtés.

Comment se termine la période d’observation ?

La fin de la période d’observation peut donner lieu à de ces quatre décisions :

–          La mise en place d’un plan de redressement sur une limite de dix années : ceci intervient lorsque l’entreprise est jugée viable ce qui lui donnera le droit de poursuivre ses activités en faisant restructurer son organisation et régler ses dettes.

–          La cessation partielle ou totale de l’entreprise.

–          L’ouverture d’une procédure de liquidation judiciaire : ceci intervient si la situation est jugée impossible à s’améliorer.

–          La clôture de la procédure du redressement judiciaire : ceci intervient lorsque le débiteur est capable de régler ses créanciers.

A noter que si dans la période d’observation, l’entreprise ne peut faire que des licenciements économiques, elle aurait le droit à des licenciements dans le cas d’application d’un plan de redressement si la survie de l’entreprise est menacée.

 

 

 

Read More

Assurance emprunteur : la résiliation annuelle de plus en plus confirmée

Posted by on Mar 13, 2017 in Divers | Commentaires fermés sur Assurance emprunteur : la résiliation annuelle de plus en plus confirmée

 

Alors que tous les acteurs du secteur de l’assurance, dont Filiassur, Axa, Allianz et autres, attendent à ce que le droit de résiliation annuelle de l’assurance emprunteur soit officialisé, l’Assemblée nationale est en passe d’adopter définitivement la nouvelle mesure. A rappeler que ce projet de loi a été initialement retoqué par le Conseil constitutionnel en décembre 2016.

Une mesure applicable à deux temps

Qu’est-ce qu’une assurance emprunteur ? En effet, lors de l’achat d’un bien immobilier (maison ou appartement), le particulier souscrit généralement un prêt auprès d’une banque ce qui lui fait générer systématiquement une assurance emprunteur pour couvrir le risque d’avoir un capital restant dû sur le crédit dans le cas où le particulier devient incapable (cas de perte d’emploi, de décès, d’invalidité, etc.).

En France, on se dirige vers l’ouverture de la possibilité de pouvoir renégocier le contrat d’assurance emprunteur tous les ans, ce qui donne la possibilité ainsi aux souscripteurs de résilier leur contrat après une année. Ledit projet a été retoqué par le Conseil constitutionnel en décembre 2016 dans le cadre de la loi Sapin 2 et il a été adopté à l’unanimité au Parlement par la Commission mixte, le 17 janvier dernier, en attendant son adoption définitive après une séance publique à l’Assemble nationale.

Une fois adoptée, la nouvelle mesure sera appliquée sur deux temps. D’abord, ce sont les nouveaux contrats signés à partir de la mise en vigueur de la loi, qui profiteront de cette possibilité de renégociation. Pour les anciens contrats, il faut attendre le 1er janvier 2018 pour que la mesure leur soit applicable. Le but de cette diffusion à deux temps est de permettre à l’ensemble du secteur d’assurance et de la banque de s’organiser en vue de pouvoir répondre aux demandes de leurs clients.

Favoriser la concurrence dans le secteur

L’application de cette nouvelle mesure vise essentiellement à accentuer la concurrence entre la banque, en situation de quasi-monopole sur ce marché, et les professionnels de l’assurance-crédit. Avec des taux de marge très élevés (50% en moyenne), les banques détiennent presque tous le marché de l’assurance emprunteur. Quant à eux, les assureurs, comme Filiassur, ne proposent que des taux de 10% en moyenne sur ces contrats.

Dans un autre volet, la nouvelle loi permettra de relancer la consommation en permettant de mettre l’argent, destiné initialement au paiement des primes d’assurance, à la consommation. En outre, l’application de cette mesure prend en considération l’amélioration du pouvoir d’achat des Français.

Read More
scriptsell.neteDataStyle - Best Wordpress Services